La demande des consommateurs pour des produits savoureux stimule la concurrence et l’investissement dans le secteur australien de la tomate

Lire l’article paru dans Hortidaily ici.

La saveur et la qualité sont deux caractéristiques qui stimulent l’innovation continue dans le secteur fortement concurrentiel de la tomate. C’est ce qu’ont pu entendre les participants de l’événement De Ruiter Living Proof Tomato Innovation Day qui s’est tenu la semaine dernière en Australie.



Martin Kneebone, Directeur général de la société d'études de marché Freshlogic, a déclaré aux 80 producteurs, fournisseurs, détaillants et formateurs réunis lors de cet événement annuel que les ventes de tomates fraîches de plus d’un milliard de dollars chaque année, la maturité du marché et le vaste choix de produits offert sont autant d’indicateurs du fort potentiel du secteur des fruits et légumes frais.

« C’est la catégorie qui ressemble le plus à un bien de consommation courante et c’est un indicateur de l’évolution future du secteur des fruits et légumes frais. Avec plus de quinze produits dans un supermarché typique, la catégorie a atteint sa maturité, elle est fortement concurrentielle et les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la saveur et à la qualité, a ajouté M. Kneebone.

C’est cette demande pour plus de saveur et de qualité qui pousse Monsanto, la société mère de De Ruiter, à investir de façon importante dans les perceptions des consommateurs, dans le cadre de ses programmes de recherche et d’élaboration de variétés. Cet investissement a révélé clairement que le goût est l’élément numéro un parmi tous les facteurs associés au choix des produits.



Le goût, selon Chow-Ming Lee, chef du département de recherche sensorielle auprès des consommateurs de Monsanto, est une interaction chimique complexe entre le sucre et les composants volatils qui joue un rôle clé dans le développement de la saveur et de l’arôme. M. Lee a expliqué que cette science complexe est utilisée dans un cadre plus large pour la mise au point de nouvelles variétés.

« Il est indispensable de comprendre ce qui crée la saveur et la combinaison qui produit l’expérience la plus agréable chez le consommateur afin d’assurer que ces caractéristiques sont présentes dans les nouveaux hybrides. »



Tomas Lomas, un créateur de variétés de tomates chez Monsanto a indiqué que la société a investi dans le mappage des gènes de tomate qui expriment la saveur. Ce mappage a permis à l’entreprise d’utiliser des méthodes d’élaboration de variétés traditionnelles pour sélectionner ces gènes pour l’élaboration de nouvelles variétés.

« Monsanto a réalisé des essais sur plant en Australie afin de tester de nouvelles variétés prometteuses pour les marchés mondiaux, notamment en Europe et en Amérique du Nord. Ces essais assureront que les producteurs australiens pourront offrir les variétés de tomates les plus récentes à leurs consommateurs, a expliqué M. Lomas.

Cela signifie que les producteurs australiens pourront choisir parmi un éventail plus large de variétés de tomates, selon leurs conditions de culture et les préférences des consommateurs, qui auront accès à des tomates de meilleure qualité sur les étagères des supermarchés. »

Le Tomato Innovation Day de 2016 est le troisième événement que Monsanto a organisé afin d’approfondir les connaissances des producteurs australiens et des autres joueurs du secteur.

Pour en savoir plus :
De Ruiter Seeds
www.deruiterseeds.com

Date de publication : 28/11/2016